VEF Blog

Titre du blog : Le journal de Frank THOMAS
Auteur : Frank-Marie-THOMAS
Date de création : 20-09-2009
 
posté le 23-01-2018 à 00:56:12

Martinique 2017

 

 

 

 

 

Le 10 décembre 2017, Frank Thomas nous a quittés brutalement, victime d'un arrêt cardiaque à La Martinique.

 

Ce blog, que vous avez fréquemment consulté et auquel vous avez parfois activement participé, va donc s'arrêter sans pour autant disparaître, il restera consultable en ligne aussi longtemps qu'il sera possible de le maintenir.  

 

Commentaires

fugace le 24-06-2018 à 02:30:22
Bonjour,


Fréquentant un peu le blog de JAS, c'est en ne voyant plus apparaître Monsieur F. THOMAS, qu'une interrogation m'est venue.

Et ce n'est qu'aujourd'hui que la triste disparition de cet homme digne, cultivé, instruit, m'est confirmée en passant ici.


Sincères condoléances à tous ses proches.


fugace…….comme la vie.
galinette le 24-02-2018 à 13:30:21
Quelle triste nouvelle! Comme beaucoup de personnes qui fréquentaient ce blog, je m'inquiétais de ce long silence et je suis navrée de ce départ soudain. Pour ses proches en premier lieu auxquels je présente mes sincères condoléances et pour nous tous qui échangions idées et humeurs ou qui simplement appréciions (même en étant en désaccord parfois), une culture, une pensée originale toujours affutée et ouverte aux autres pour peu qu'il y trouvât de la pertinence. Vous nous manquez déjà Monsieur et merci pour ce que vous avez apporté à la réflexion de tous ceux qui avaient le plaisir de vous lire.
La cigogne le 24-01-2018 à 23:29:17
Il est évident que les carnets de cet homme cultivé, drôle..nous manqueront..je voudrais dire que cet esprit aura marqué ces élèves..je l'avais rencontré à plusieurs reprises..et j'attendais avec impatience d'échanger avec lui sur la situation en Nouvelle Caledonie..il a rejoint ses parents..son frère tant aimé..je pense à vous .. qui l'avez aimé..à vos tres chers animaux..au revoir Cher Ami..joli voyage..ou que vous soyez ..soyez en paix..je vous embrasse..merci pour ce que vous aurez transmis..offert à notre chère M-S..francoise
Calie le 23-01-2018 à 11:44:29
Je suis passée il y a quelques jours sur le blog...j'avais remarqué qu'il n'écrivait plus.Je ne commentais pas ses articles, mais j'aimais les lire.

Son blog ne sera pas effacé.

Sincères codoléances

Calie

ex Jahylya le 23-01-2018 à 10:11:03
REGRETS !


C'est son tempérament, beaucoup plus que ses idées, qui faisait de lui un homme digne, fier, cultivé, instruit.


Ce ne sont ni les richesses ni les honneurs qui font les grands hommes,

mais leur caractère bien trempé.


Frank - Marie THOMAS laissera un grand vide sur Vef !


Les personnes avec un capital de connaissances aussi vaste dont il était pourvu sont rarissimes et exceptionnelles.


Recevez, Vous, proches de cet homme que je respectais malgré

nos rares désaccords, ( opinions politiques divergentes ),

mes très Sincères Condoléances.

Une personnalité de moins, les grands hommes nous quittent les uns après

les autres.......

Au Revoir Frank Thomas, citoyen libre de pensées et de paroles.


Ex blogueuse sur cette plateforme

Jahylya / Irina du 67
cr le 23-01-2018 à 08:34:21
j'ai toujours eu beaucoup d'admiration pour la culture de Frank Thomas, j'ai quelquefois pesté contre ses prises de position, mais j'avais une sincère amitié pour lui. Son départ me peine beaucoup et je souhaite que, loà où il est, il trouve la paix. Je présente toutes mes condoléances à sa famille et à ceux qui l'aiment
seringa le 23-01-2018 à 07:47:22
Même si je ne partageais pas toutes ses idées, je le lisais régulièrement.Sa maîtrise de la langue et son esprit "acéré" manquera sur Vef.

Mes condoléances à tous ses proches. RIP.

Seringa.
MarioB le 23-01-2018 à 02:36:16
Oh... vous savez, moi, je ne suis pas de France, mais du Québec, et les propos de la politique française ne m'intéressaient guère (pas plus que ceux de la politique de mon territoire, d'ailleurs), mais je lisais chaque nouvel article car si monsieur Thomas avait tendance à chialer quelque peu, il le faisait avec élégance, à la manière de journalistes de jadis qui avaient une formation intellectuelle, de la rigueur, bref, du savoir-faire. C'ètait délicieux à lire et me changeait de la bêtise niaise de nos médias, particulièrement de ce fond de poubelle appelé télévision.

Au fait, j'aimais bien tant ceci que j'ai consulté presque tous les articles plus anciens, sans pourtant les commenter.


On a déjà dit que les écrits demeurent. Plus maintenant car toute parole, écrite ou parlée, est destinée à la corbeille. Mais ils demeurent tout de même un certain temps et j'invite les gens à aussi consulter ce que monsieur Tbomas nous a laissé de lui-même au fil de tout ce temps.


Mario Bergeron

Trois-Rivières, Québec,