Le journal de Frank THOMAS

Libre parole d'un citoyen.

posté le dimanche 18 novembre 2012

La pensée de Yan THOMAS

Mon frère Yan est mort il y a déjà plus de quatre ans.

Le vide laissé par sa disparition inopinée et brutale est immense.

Pour ma sœur, pour son fils et pour moi, d'abord; mais aussi dans la communauté scientifique où il occupait une place éminente.

Yan était l'un des tous premiers, sinon le premier des historiens du droit romain.

Pourtant rien dans sa nature fantasque et artiste ne semblait le prédisposer à d'aussi austères et rigoureuses études. Il aimait follement la musique et la danse, il était amoureux des belles villes - de Rome et de Venise en particulier -, il était rêveur et donnait souvent l'impression " de ne pas être là ", il était distrait à perdre ses clefs plusieurs fois par an.

Pourtant  il choisit non pas des études littéraires, mais de faire son droit.

Nommé magistrat après son passage à l'école de Bordeaux, il ne trouva pas dans cette activité l'épanouissement intellectuel qui a toujours été sa quête primordiale.

Très vite, donc, il s'orienta vers l'enseignement en faculté dans un premier temps, puis, lorsqu'il eût déjà publié un certain nombre d'articles sur des aspects originaux du droit romain, à l'Ecole Pratique des Hautes Etudes.

La mort l'a pris alors qu'il était en pleine activité : d'une part il avait initié le Cente des Normes Juridiques qui porte son nom depuis sa disparition, il portait à bout de bras un doctorat européen qui rencontra un vif succès auprès de la jeunesse de notre continent et il multiplia les participations à des séminaires internationaux où sa vision atypique et rigoureuse à la fois était attendue et admirée, d'autre part il travaillait à mettre en cohérence les multiples travaux et publications étalés sur plus de vingt ans de travail harassant.

Il était plongé dans ces activités lorsque la mort vint le prendre.

Heureusement ses collègues de plusieurs pays et certains de ses étudiants ont entrepris depuis 2008 de coudre ces morceaux épars et de publier progressivement, chez Gallimard et au Seuil, l'ensemble de ses travaux sous le titre générique : Les Opérations du Droit.

A la lecture du premier volume de cette somme, paru en 2011, on s'aperçoit clairement de ce qu'on soupçonnait déjà en lisant ses différents articles : que la pensée juridique et philosophique de Yan appliquée à une matière pourtant vieille de deux millénaires, est d'une totale modernité et que les mécanismes constitutifs de la pensée juridique qu'il a mis à jour et analysés sont des clés qui ouvrent les questions les plus ardues posées par l'évolution des mœurs et de la vie internationale.

On peut y puiser des repères pour s'orienter dans le dédale des bouleversements apportés par les nouvelles technologies, par l'évolution extraordinaire des règles de la vie privée, par la mondialisation et par les défis environnementaux.

Devant la commission parlementaire réunie pour la circonstance, il avait apporté le vif éclairage de sa pensée dans la célèbre affaire Perruche.

Il n'est pas douteux qu'il pourrait donner des repères solides dans les débats actuels sur la fin de vie, le mariage homosexuel, l'adoption, la parentalité, la filiation.

Mais c'est abusivement que j'emploie le conditionnel : en réalité les responsables politiques et sociaux qui sont amenés à faire des choix aussi fondamentaux pour l'avenir de l'humanité ont à leur disposition les œuvres de Yan, remarquable boussole en ces temps de tempête.  

 


Commentaires

 

1. bluedreamer  le 18-11-2012 à 12:39:03  (site)

bel hommage !

 
 
 
posté le vendredi 16 novembre 2012

La France, une bombe à retardement ?

Monsieur Montebourg et Madame Parisot sont d'accord pour trouver cette une de The Economist tout à fait exagérée.

Puissent-ils ne pas se tromper !

 


 
 
posté le mercredi 14 novembre 2012

Il est bête ou il le fait exprès ?

Après avoir lancé à l'opposition « le retour du terrorisme c'est vous ! », le ministre de l'Intérieur, Manuel Valls a tennté de rattrapper sa faute. 
 
 
 
 Valls, qui a décidément du mal à contenir les élans de ses humeurs, a te

« Je regrette ces propos », a dit le ministre sur RMC et BFMTV, parce que « non, la droite n'est pas responsable de cela. »

Ses "excuses", cependant tournent au vaudeville lorsqu'il ajoute ce sophisme :

« si, bien sûr, la droite n'est pas responsable du retour du terrorisme, pourquoi présenter des excuses vis à vis de ses parlementaires ? »

En d'autres termes, je présente des excuses alors qu'il n'y a aucune raison de le faire puisque ce dont j'accuse l'opposition, celle-ci n'en est pas coupable.

Est-ce que par hasard ce ne serait pas dans ce cas qu'il faut s'excuser ?

 

                                         Il est bête ou il le fait exprès ?

 


Commentaires

 

1. jean26  le 14-11-2012 à 18:49:43

Au lieu de crier au loup à l’assemblée il devrait s’occupé de la Corse qui est à feu et à sang depuis qu’il s’y est rendu: avocats puis président de chambre de commerce je ne suis pas sur que le calme revienne de suite avec Walls

2. bluedreamer  le 18-11-2012 à 12:40:46  (site)

ou énervé ?

 
 
 
posté le mardi 13 novembre 2012

Ah ! les "installations" parisiennes.

Au cœur du quartier bobo du Marais et un peu partout dans la ville pullulent des galeries d'art que je ne saurais trop recommander à mes lecteurs s'ils souhaitent se payer une bonne tranche de rigolade - gare tout de même aux coups de sang...

 

 

J'ai pratiqué une petite sélection d'expositions récentes ou actuellement visibles et de quelques commentaires censés éclairer le visisteur.

A la galerie Vera Amsallem, dans le 4e, on peut admirer les "contextures blanches" d'Emanuela Vera.

 

« Le travail artistique est ici un acte réparateur par lequel elle ( l'artiste ) recoud contamment la déchirure et tente de remettre de l'ordre... Le nœud est le signe de la réalité du blanc, préambule de la séparation de la mère et du premier regard sur le monde. »

------------------------------------------------------------------------------------

" Evidences " de Sullivan Goa-Blé, 2011

--------------------------------------------------------------------------------------------------------- 

L'œuvre "tactile visuellement" de Lionel Estève  2012

 

 


Commentaires

 

1. alderic25  le 13-11-2012 à 13:46:15  (site)

Bonjour, je me souviens d'une exposition, il y a bien des années au musée d'art moderne de Bâle, où étaient exposées des branches d'arbres avec le titre "sans titre". Nous en étions restés sans voix.

2. jean26  le 14-11-2012 à 10:26:13

SVP Monsieur,
La dame qui tricote elle fume quoi ?????

 
 
 
posté le lundi 12 novembre 2012

14-18

Le temps est à la commémoration et à l'hommage aux sacrifiés de la "Grande Guerre". Cette «boucherie héroïque» a suscité, outre un nombre incalculable de thèses, d'essais et de récits historiques, une littérature abondante, et ce depuis les années 20.

Parmi les livres qu'il faut avoir lu je citerais les Croix de Bois de Roland Dorgelès qui, en concurrence avec Proust, faillit obtenir le Goncourt en 1921.

On ne peut pas non plus faire l'impasse sur le beau livre d'Henri Barbusse, Le Feu  ou sur A l'Ouest Rien de Nouveau  d'Erich-Maria Remarque.

Il y a quelques jours, l'estimable écrivain contemporain Jean Echenoz publiait un roman , 14, qui promet dores et déjà d'être un beau succès de librairie.

J'en parlerai lorsque je l'aurai lu.

Mais il est des pages que je recommande avec chaleur si l'on veut, hors des idées reçues, se faire une juste idée de ce qu'a pu être le martyre des poilus.

 celles du Voyage au Bout de la Nuit de Céline, et les derniers chapitres des Champs d'Honneur de Jean Rouaud.

Ce dernier roman, paru en 1990, obtint le prix Goncourt, et c'était justifié.

Certes le livre s'inscrit nettement dans la tradition du roman français, et l'on ne peut qu'entendre l'écho de Combray ou de Une Vie à travers, notamment,  le portrait de la vieille tante institutrice dont la vie sans plaisir est un sacrifice mélancolique, comme celle de la Tante Léonie ou de Tante Lison.

Mais la fin du livre surtout est terrifiante de réalisme.

Rouaud en quelques paragraphes plonge au sein de l'horreur absolue des charniers putrides, des nappes verdâtres d'ypérite, de la souffrance indicible des soldats.

«  Le premier réflexe est d'enfouir le nez dans la vareuse, mais la provision d'oxygène y est si réduite qu'il s'épuise en trois inspirations. Il faut ressortir la tête et, après de longues secondes d'apnée, inhaler l'horrible mixture.

Nous n'avons jamais vraiment écouté ces vieillards de vingt ans dont le témoignage nous aiderait à remonter les chemins de l'horreur : l'intolérable brûlure aux yeux, au nez, à la gorge, de suffocantes douleurs dans la poitrine, une toux violente qui déchire la plèvre et les bronches, amène une bave de sang aux lèvres, le corps plié en deux secoué d'âcres vomissements, écroulés recroquevillés que la mort ramassera bientôt, piétinés par les plus vaillants qui tentent, mains au rebord de la tranchée, de se hisser au dehors de s'extraire de ce grouillement de vers humains, mais les pieds s'emmêlent dans les fils électriques agrafés le long de la paroi, et l'éboulement qui s'ensuit provoque la réapparition par morceaux des cadavres de l'automne sommairement enterrés dans le parapet...»

Si vous ne l'avez pas lu, précipitez-vous. 

 


 
 
posté le dimanche 11 novembre 2012

Il faut boycotter Egypt Air !

Les premières hôtesses de l'air d'Egypt Air portant le hijab, - un voile qui couvre la tête et le cou, mais ne cache pas le visage - ont travaillé samedi sur des vols à destination de Jeddah en Arabie saoudite.

250 hôtesses de la compagnie nationale égyptienne sur 900 se sont mises à porter ces voiles durant leur service.

Je me souviens du boycot des oranges "Oustpan" d'Afrique du Sud qui n'avait pas peu contribué au renversement de l'intolérable système de séparation raciale dans ce pays.

Les personnes qui songent à se rendre en Egypte devraient refuser d'y être conduits par une compagnie aérienne qui tolère un tel dérapage. Peut-être que ses responsables seront sensibles à ce choc économique, puisqu'ils ne semblent pas mesurer l'incongruité de la nouvelle tenue de leur personnel de bord.

 

Décidément, quel régal que ce "printemps arabe" !

 


 
 
posté le mercredi 07 novembre 2012

Communiqué du Grand Orient de France ( 05/11/2012 )


La définition des droits de la personne ne dépend que de la volonté collective des hommes.

 

Le Grand Orient de France condamne fermement les propos de l'Église Catholique au sujet du projet de loi sur l’ouverture du mariage civil à tous les couples qui sera présenté au Conseil des Ministres mercredi prochain.

Ainsi, l'évocation par le Cardinal André Vingt-Trois de " mutations profondes de notre législation qui pourraient transformer radicalement les modalités des relations fondatrices de notre société " témoigne de positions arriérées voire obscurantistes en décalage complet avec les nécessaires évolutions sociales et politiques de notre temps.

Ce projet de loi vise à assurer une reconnaissance républicaine du libre choix matrimonial des individus qui le souhaitent, au nom de l’égalité des droits.

Au nom de la Laïcité, le Grand Orient de France rappelle que les Églises doivent se restreindre à la seule sphère spirituelle, et ne pas interférer, par des imprécations stigmatisantes et des amalgames violents et haineux, avec les légitimes débats publics et démocratiques qui président à l’évolution et au progrès des droits civils.

Paris le 5 novembre 2012

 


 
 
posté le mardi 06 novembre 2012

A Pouilly le Monial, début octobre 2012.

 


Commentaires

 

1. Jahylya  le 07-11-2012 à 08:17:52

Bonjour Frank ..

Serait-ce déjà le printemps par ici ..?

Tout beau .. tout neuf .. avec en prime la photo de l'auteur .. bien .. gros plan sur la personne ...!

Pouilly .. ce nom me rappelle un vin .. il me semble que nous en avons dans notre cave ... oui .. je sais .. aucun rapport avec votre article .. mais que voulez-vous .. quand on connaît pas l'endroit photographié .. on met ce qui vous passe par la tête ..!

Z'AVEZ VU ..?

Mes supputations seraient tombées pile poil justes ..

... YES WE CAN ... a été réélu .. YESSSSS ..

J'ai lu la lettre de l'article précédent .. de fôôôôtes ...

Je me souviens d'un copain de classe .. un surdoué .. excellent dans toutes les matières .. exceptée en orthographe .. et voyez-vous .. c'est un de nos meilleurs chirurgiens de notre ville actuellement .. comme quoi .. vous pouvez être nul dans un domaine et être un crack ailleurs ..!

Moi .. itout .. excellente pour pondre des conneries .. vous ne trouvez pas ..?

OUPS ...............!

2. Frank-Marie-THOMAS  le 07-11-2012 à 09:13:41  (site)

Pouilly le Monial est dans le Haut-beaujolais.
Etre nul en orthographe et grammaire n'est sans doute pas un handicap pour un chirurgien ( encore que...)
Mais pour le maire de la deuxième ville de France, ancien professeur d'histoire- géographie et prétendant faire de sa ville la " capitale de la culture ", si.

 
 
 
posté le mardi 06 novembre 2012

Lettre ouverte à M. Gaudin, maire de Marseille.

Durant mon avant-dernier séjour marseillais j'étais tombé sur un joli livret en papier glacé distribué par la mairie à tous les administrés.

Quelle ne fut pas ma surprise en constatant que cette brochure était remplie de fautes en tous genres, alors même qu'elle concernait la culture et la perspective de " Marseille, capitale européenne de la culture en 2013 ".

Ci-après le texte de la lettre que j'adressai au premier magistrat de la ville, lettre restée sans réponse à ce jour, ô surprise !

Je la rends donc publique.

 

 

 

 

                Monsieur le Maire,

          J'ai l'honneur de porter à votre connaissance les remarques que me suggère la brochure consacrée à l'opéra de Marseille pour la saison 2012-2013.

Une faute de ponctuation, deux fautes d'orthographe et deux fautes de syntaxe en abîment le texte, déjà fort lourd et mal rédigé en de nombreux endroits.

Dans votre propre éditorial, au quatrième paragraphe, deux fautes d'orthographe : le mot " encore " est intempestivement encadré de deux virgules; de plus le verbe " témoignent " est fautivement au pluriel alors que le sujet qui le commande est au singulier.

Dans l'éditorial de Monsieur Maurice Xiberras, directeur artistique de l'opéra, le participe " défendus " employé au cinquième paragraphe porte la marque du masculin pluriel au lieu du féminin qu'exige le mot " représentations " auquel il se rapporte.

 A la même ligne la conjonction "car" est fautivement mise à la place de " parce que ".

Page 10 de la brochure se trouve une redondance fautive du "où" et du "y" dans une phrase en grosses lettres " une version où les deux cantatrices pourront y démontrer...", ce qui est un charabia.

J'ajoute, pour la drôlerie, que l'adjectif " arachnéen "qualifiant une voix est pour le moins incongru, puisqu'il suggère que la cantatrice Sandrine Piau possède une voix d'araignée.

Cet ensemble de fautes, de lourdeurs et de vocabulaire inadapté, dans une brochure consacrée à la culture et se référant au label " Marseille, capitale européenne de la culture " me parait inadmissible, et je tenais à vous le signaler pour qu'il y soit mis bon ordre.

                      Je vous prie, Monsieur le Maire, d'agréer l'expression de ma déférente considération.

                                                             Frank THOMAS

 


Commentaires

 

1. Hervé Molla  le 06-11-2012 à 12:50:15

C’est en effet épatant de la part d’une ville qui a l’ambition d’être capitale culturelle européenne !
Mais si la « culture » fait semblant de faire marcher le commerce, pourquoi chipoter ?
Je reçois ce matin une invitation au vernissage d’une exposition montée grâce à des soutiens ministériels, régionaux, départementaux, communautaires et communaux. Il y est question de « l’espace urbain ». C’est à la mode et à la mode de « cheux nous ». Quand Marseille s’exprime si mal, on ne va pas être plus royaliste que le roi ; alors ça donne ceci :
« Les œuvres de Stéphanie M*** [je ne stigmatise personne] portent sur les différents enjeux de l’espace urbain en traitant, entre autres [sinon ce serait sans doute un peu court], de la transformation et de l’évolution de notre environnement, des strates de son histoire, de son insertion dans le paysage ou encore des diverses façons de l’habiter. Ici un dialogue [les vertus du dialogue !] entre ses habitants et ses enfants [les enfants n’étant pas des habitants comme les autres et les autres minorités étant fâcheusement oubliées] ont [sic] activés [sic] et influencés [sic] le travail réalisé et présenté. Il a s’agit [sic] d’échanger avec la ville et les villages afin de faire ressortir leurs singularités. Cette ville qui la fascine, à la fois objet de répulsion et de séduction [eh bien quoi ? Eh bien rien : la phrase est finie]. Territoire artificiel [alors que l’expo. de Stéphanie, c’est du concret et c’est même du lourd !], aménagé selon la représentation que l’homme se fait du monde [une révolution copernicienne en quelque sorte], le paysage urbain ne cesse de l’interpeller. »
Plus qu’interpellé, j’en suis encore sur le cul : De voir au chevet de « l’espace urbain » malade, les médecins de Molière.

2. Frank-Marie-THOMAS  le 07-11-2012 à 11:36:09  (site)

" Il a s'agit " est du meilleur effet...
Faut-il rire ou bien pleurer ?

 
 
 
posté le mardi 06 novembre 2012

Le cri de Carrese

« J’ai plus envie » est une chronique parue en 2006 dans le défunt magazine « Mars Mag ». Ce texte coup de gueule circule sur la toile depuis quelques temps, dans son intégralité. Je ne sais pas pourquoi ni grâce à qui ces mots se transmettent d’un internaute à l’autre, mais ça n’a aucune importance, tant qu’il circule à la virgule près comme je l’ai écrit. Le voici tel qu’il est paru à l’époque. Depuis cinq ans, rien n’a changé, malheureusement…

J’AI PLUS ENVIE

J’ai plus envie…

J’ai plus envie de me prendre le quart-monde dans la gueule chaque fois que je mets un pied sur la Canebière.

Je m’apprêtais à écrire une chronique rafraîchissante pour un magazine d’été riant, bien décidé à taire mes énervements habituels. J’avais pris de bonnes résolutions, rangé ma parano dans ma poche et mes colères avec mes tenues d’hiver, au fond d’un placard. Je m’apprêtais même à faire de l’humour. Quelques fois, j’y arrive. Mais voilà… Une randonnée pédestre éprouvante entre les Cinq Avenues et le cours d’Estienne d’Orves a sapé mon moral et éradiqué mes résolutions optimistes.

J’ai plus envie de relativiser. J’ai plus envie de faire de l’humour. Et j’ai plus envie de subir ce cauchemar quotidien…

J’ai plus envie de supporter toute la misère du monde à chaque coin de rue.

J’ai plus envie de slalomer sans cesse entre des culs-de-jatte mendiants, des épaves avinées et des cartons d’emballages de fast-foods abandonnés sur le bitume chaotique du premier arrondissement.

J’ai plus envie de cette odeur de pourriture qui me saute à la gorge, de cette odeur d’urine à tous les angles de travioles, de cette odeur de merdes de chiens écrasées sur tous les trottoirs, de ces relents de transpiration et de crasse sur les banquettes arrière du 41.

J’ai plus envie de perdre des heures en bagnole dans un centre-ville laid, dévasté par manque total de prise de conscience individuelle et d’organisation collective.

J’ai plus envie de voir ma difficile survie professionnelle lézardée par des bureaucrates en R.T.T, assenant au petit peuple que la voiture est un luxe inutile, eux qui n’ont sans doute plus pris un metro depuis des lustres.

J’ai plus envie de me retrouver sur le parvis de la gare Saint Charles à onze heures du soir avec mes jambes et ma mauvaise humeur comme alternative à l’absence totale de transports en commun et à la présence suspecte de rares transports individuels qui frisent l’escroquerie.

J’ai plus envie.

J’ai plus envie de baisser les yeux devant l’indolence arrogante de jeunes connards.

J’ai plus envie de jouer les voitures-balais pour de malheureux touristes étrangers bouleversés, fraîchement dévalisés par des crétins sans loi ni repère.

J’ai plus envie de me retrouver à chercher des mots d’apaisement et à soliloquer des propos hypocrites sur la fraternité et la tolérance lorsque mes enfants se font racketter en bas de ma ruelle.

J’ai plus envie de me laisser railler par ces troupeaux d’abrutis incultes, vociférants et bruyants au milieu des trottoirs qui n’ont qu’une douzaine de mots à leur vocabulaire, dont le mot « respect » qu’ils utilisent comme une rengaine sans en connaître le sens.

J’ai plus envie de contempler mon environnement urbain saccagé par des tags bâclés et des graffitis bourrés de fautes d’orthographe. L’illettrisme est un vrai fléau, il plombe même l’ardeur des vandales.

Et aussi

J’ai plus envie de voir les dernières bastides mises à bas, les derniers jardins effacés d’un trait négligent sur des plans d’architectes en mal de terrains à lotir.

J’ai plus envie de cette ville qui saccage son passé historique sous les assauts des promoteurs (le comblement de l’îlot Malaval est une honte).

J’ai plus envie de cette ville qui perd sa mémoire au profit du béton.

Et encore

J’ai plus envie d’écouter poliment les commentaires avisés des journalistes parisiens en mal de clichés, plus envie d’entendre leurs discours lénifiants sur la formidable mixité marseillaise. Elle est où, la mixité ? De la rue Thiers au boulevard des Dames, la décrépitude est monochrome.

J’ai plus envie de traverser le quartier Saint Lazare et de me croire à Kaboul.

J’ai plus envie non plus de me fader encore et toujours les exposés béats de mes concitoyens fortunés, tous persuadés que le milieu de la cité phocéenne se situe entre la rue Jean Mermoz et le boulevard Lord Duveen. Désolé les gars, le centre ville, à Marseille, c’est au milieu du cloaque, pas à Saint Giniez. Tous les naufrages économiques de l’histoire récente de ma ville tournent autour de cette erreur fondamentale d’appréciation de la haute bourgeoisie locale.

J’ai plus envie de ce manque d’imagination institutionnalisé, plus envie de palabrer sans fin avec des parents dont la seule idée d’avenir pour leur progéniture se résume à : « un boulot à la mairie ou au département ».

J’ai plus envie d’entendre les mots « tranquille » « on s’arrange » « hé c’est bon, allez, ha » prononcés paresseusement par des piliers de bistrots.

J’ai plus envie de ce manque de rigueur élevé en principe de vie.

J’ai plus envie de l’incivisme, plus envie de la médiocrité comme religion, plus envie du manque d’ambition comme profession de foi.

J’ai plus envie des discours placebo autour de l’équipe locale de foot en lieu et place d’une vraie réflexion sur la culture populaire. J’ai plus envie non plus de me tordre à payer des impôts démesurés et de subir l’insalubrité à longueur de vie.

J’ai plus envie de m’excuser d’être Marseillais devant chaque nouveau venu croisé, décontenancé par sa découverte de ma ville… Ma ville !

Et pourtant, Marseille…

Pourquoi j’ai plus droit à ma ville ? Merde !

Philippe Carrese, pour Mars Mag, juillet 2006

 


Commentaires

 

1. Hervé Molla  le 06-11-2012 à 11:30:29

« Ne pas, ne plus, ne jamais, ne guère » écrivait-on naguère…
Ce « ne plus », tristement estropié dans le texte de Philippe Carrese, a comme un petit air de repentance.
Pour ma part, je n’ai JAMAIS eu « envie » de ce qu’il déplore. Devrais-je alors me repentir d’avoir été tellement extrémiste ?

 
 
 
posté le mercredi 24 octobre 2012

Tout est miracle !

Si un croyant perd son enfant, il s'écrie :

« Merci, mon Dieu, de l'avoir rappelé à vous ! »

Si cet enfant est "miraculeusement" sauvé, le même dira :

« Merci, mon Dieu, de l'avoir gardé en vie ! »

Merveilleuse trouvaille, vraiment.

 


Commentaires

 

1. Jahylya  le 25-10-2012 à 07:31:13

La vie n'est-elle pas faite de multiples contradictions ..?
Souvent .. en cas de malheur .. on fait appel à la voie céleste ..!
Oh mon Dieu donc ..
Comment est-ce possible ..?
Mais vous Frank .. vous n'avez pas ce souci puisque vous rejetez la divinité ..

Je vous verrai bien réincarné en animal fouineur ..
genre < fourmilier - tamanoir >
toujours à la recherche de la petite bête ..!

Ceci n'étant qu'une impression perso ..!

2. Frank-Marie-THOMAS  le 25-10-2012 à 14:06:53  (site)

Hélas ! J'aimerais bien...mais je ne crois pas à la réincarnation non plus.

 
 
 
posté le lundi 22 octobre 2012

d'Ormesson le plagiaire.

Jean d'Ormesson est un plagiaire. Je m'en étais aperçu depuis déjà longtemps en le lisant ( en biais ) et en le voyant mutiplier ronds de jambe et sourires bleus sur les plateaux de télévision. Je le démontre.

Il faut des vulgarisateurs; leur participation est pédagogique et nécessaire; c'est même ce que je fus durant 40 années.

Mais il faut aussi que le vulgarisateur cite ses sources et ne fasse pas semblant d'avoir inventé ce qu'il a lu chez un autre, surtout quand cet autre est illustrissime.

 

Dans un livre paru il y a deux ans et que je viens juste de lire - car j'ai depuis des années accumulé des livres sans avoir le temps de les lire - Monsieur d'Ormeson philosophe sur le temps, la vie, la mort, l'univers, Dieu.

Ce livre au titre précieux, " C'est une Chose Étrange à la Fin que le Monde", est une suite de lieux communs rebattus, de citations, une sorte de compilation pénible qui se veut primesautière en apparence et profonde en réalité, mais qui ne parvient qu'au contraire. N'est pas Montaigne ni Voltaire qui veut.

Tout ceci ne serait pas trop grave et après tout chacun pourrait en juger différemment, si Jean d'Ormesson n'allait pas jusqu'à la tromperie délibérée.

A deux reprises il s'en rend coupable dans cet opuscule prétentieux et prétendument modeste dont l'ineffable Franz-Olivier Giesbert, l'une des valeurs les plus sûres de la sous-culture télévisuelle, écrit en quatrième de couverture :

« Si la culture est ce qui reste quand on a tout oublié, alors il s'agit là d'un monument à sa gloire»

Excusez du peu ! "Passe moi la rhubarbe, je te passerai le séné"...

Donc, comme ces élèves qui pompent leur dissertation sur internet ou dans les livres, d'Ormesson plagie sans vergogne.

Il réfléchit à bâtons rompus sur les deux infinis, sur l'indifférence des forces de la nature à l'égard de la misérable condition humaine, sur la supériorité du grain de sable humain par rapport à la masse stupide de la matière en parvenant à ce tour de force de ne pas citer le fragment 72 de la section II des Pensées de Pascal !

Pire encore, il camoufle ses emprunts de la façon la plus rouée en paraphrasant Bossuet dans son Sermon sur la Mort.

Je cite le passage de son livre :

" Les hommes ont peur de la mort et ils ensevelissent sa pensée comme ils ensevelissent leurs semblables "

Forte pensée, belle formule penseront ceux qui n'ont pas lu le grand texte de l'aigle de Meaux.

Craignant que quelque lecteur cultivé n'aille lui reprocher son emprunt grossier, Monsieur d'Ormesson donne le nom de Bossuet et illustre sa phrase de cette citation tirée du même texte, mais très décalée par rapport à elle :

" on n'entend dans les funérailles que des paroles d'étonnement de ce que ce mortel est mort. "

Bossuet est nommé. La phrase reproduite ne porte pas ombrage à celle du grand académicien à la modestie ostentatoire. Le voici à l'abri du reproche de plagiat...

Las ! Il aurait suffi qu'il allât un peu plus loin dans le texte, oh! pas très loin...juste une phrase et il aurait lu (mais il est clair qu'il l'a lu et occulté en pleine connaissance ) :

« Et je puis dire , Messieurs que les mortels n'ont pas moins de soin d'ensevelir les pensées de la mort que d'enterrer les morts mêmes ! »

                                   

                                                  Oh que c'est vilain !

 


Commentaires

 

1. Jahylya  le 23-10-2012 à 09:18:49

B O N J O U R ..

J'ai tjrs autant de plaisir à venir sur
« votre » blog cher Monsieur ..
je comprends à présent le vouvoiement lorsque
vous vous adressez à mon humble personne ..!!

Mais .. non .. m'en fous ..!

j'ai une réputation de casse-C......S .. mieux vaut en avoir une
(de réputation) .. hi hi hi .. What else ..?
qu'aucune .. N'est-il pas ...?

Vulgarisateur ..?

Un nom très courant dans mon vocabulaire quotidien .. LOL..

J'ai qques souvenirs anciens ..
« vulgaris » (latin) ..
... Qui est admis et mis en usage du commun des mortels ..

« vulgarisateur »
... Rendre accessible une connaissance au grand public ..!
d'où votre comportement face à autrui souvent « critique »
d'insister pour avoir le dernier mot .. rarement du même avis
que nous autres simples lambdas ...
Che .. che .. Che ..!!

<< Si votre ramage se rapporte à votre plumage ..
vous êtes le phénix des hôtes de cette blogosphère >>...
C'est peu dire .. cher Frank ..
1
Jean d'Ormesson de son vrai nom :
Jean Bruno Wladimir François de Paule Le Fèvre d'Ormesson
écrivain .. chroniqueur ..
Ce charmeur .. séducteur qui plaît tant aux femmes ..
Laissons - le plagier .. copier .. imiter .. à son âge (87 ans)
tout est permis ..

Si vous m'aviez connu 20 ans plutôt .. j'avais une poigne d'autorité digne
d'une Mère Supérieure d'un Couvent de Bonnes Soeurs ..
aujourd'hui .. je ne trouve pas les mots pour me décrire ..
d'autres s'en chargent ...
nous évoluons avec l'âge .. peut-être pas dans le sens souhaité .. soyons tolérants avec nos anciens ..
accordons-leur qques circonstances atténuantes ..SVP !
2
Quant à Franz-Olivier Giesbert
Directeur du « Point »
chroniqueur politique.. animateur d'émissions culturelles..
auteur de romans et d'essais.. etc...

Je l'adore .. ooh ! pas pour son physique
(le physique m'importe peu chez un homme)..
je l'apprécie pour sa culture ( polyglotte) et son intelligence ..

That's all for today .....
B Y E ......................!

2. Le curieux  le 24-10-2012 à 15:23:17

Depuis que tu es dans les, ïles j'ai peur pour la mémoire d'Aimé Césaire.

3. Frank-Marie-THOMAS  le 24-10-2012 à 15:58:31  (site)

@ le curieux

Césaire, lui, n'a ni copié ni plagié personne !

 
 
 
posté le dimanche 21 octobre 2012

L'eau de Lourdes.

La vierge de Lourdes a les pieds dans l'eau !

Les pélerins ont failli mourir noyés.

Il n'en a heureusement rien été...c'est un miracle.

J'avoue à ma grande honte avoir beaucoup ri devant ces tristes images.

 


Commentaires

 

1. jahylya  le 21-10-2012 à 08:26:15  (site)

Bonjour cher Prof ..

Figure-toi que tu n'as pas été le seul à te marrer ..tu sais que je vis avec un comique à l'humour grinçant .. ce matin il me dit :

Eh ben .. c'est une bonne chose .. il n'y aura pas de manque d'eau pour les grenouilles de bénitier .. elles pourront se faire des réserves voire se tremper toute entière pour se laver de leurs innombrables péchés ..!

Je m'attends avec ce com d'avoir un retour de manivelle .. mon lot d'injures .. j'ouvre déjà mon parapluie .. sait-on jamais ..!

P.S.
Blague à part .. je plains sérieusement les personnes qui perdent à chaque fois leurs biens mobiliers et autres lors de ces catastrophes à répétition ............

Pardon à tous ceux et celles qui sont touchés de près ou de loin ....

pssssss.. je m'en vais ..................!

2. jean26  le 21-10-2012 à 09:07:21

Moi aussi .

3. mary66  le 24-10-2012 à 17:16:02

Je ne vois pas ce qu'il y a de si rigolo dans ces photos, vraiment...
Que d'esprit!!!!!
enfin chacun ses goûts.

 
 
 
posté le dimanche 21 octobre 2012

Des lunettes exorbitantes.

Hier je m'indignais de l'attitude de Monsieur Montebourg s'exhibant dans une tenue ridicule devant le drapeau français.

Le Canard Enchaîné de cette semaine épingle sa médiatique compagne, Audrey Pulvar ( les Inrocks, D8 ), pour sa monture de lunettes en écaille de tortue à ...15000 euros !

Espérons au moins que cet objet hyper luxueux n'ait pas été un cadeau fait à la vedette de la nouvelle chaîne...et qu'il ait été fabriqué en France à partir d'écaille de tortue d'élevage.

 


 
 
posté le vendredi 19 octobre 2012

Un sourire qui attriste.

Comme son collègue Peillon, le ministre du "redressement productif" est un agité qui ne supporte pas de rester dans l'ombre et d'y travailler sans bruit et sérieusement.

Sa dernière trouvaille destinée, dit-il, à produire un choc et à convaincre les Français d'acheter français est une idée à la fois grotesque et choquante.

On a un peu honte de voir ainsi un ministre jouant de ses charmes pour promouvoir une idée sans rapport avec l'image sur laquelle il se met en scène.

De plus, la convocation des couleurs nationales pour cette pitoyable opération est un dérapage qui en dit long sur la dérive des "élites" républicaines.

 


Commentaires

 

1. Jahylya  le 19-10-2012 à 17:41:10

Bonsoir Frank ..

Que dire de l'attitude de ce ministre ..?
Tous les moyens sont bons pour booster la consommation des français .. encore faut-il qu'ils en aient les finances .. les temps sont durs pour certains et le pouvoir d'achat en berne ..!
Ce qui est étonnant .. j'ai un voisin toubib .. l'autre jour il est venu me voir pour me poser la question suivante :
Irina .. comment faites-vous pour diminuer la facture d'électricité ..?

Eh bien .. mon cher .. je mets un pull et des chaussettes pour regarder la TV ..!
Fastoche !!.. pas besoin de sortir de Saint-Cyr..!

Et toi ..??
Tu achètes français ..? hi hi hi ..

2. Hervé Molla  le 21-10-2012 à 19:59:03

La preuve que la politique n’appartient pas aux sciences, mais bel et bien aux arts : aux arts ménagers en l’occurrence.
La France avait Louis XIV et Colbert. Elle a Hollande et Montebourg.
Sa constance est toutefois remarquable de toujours réussir à chasser son Grand Arnault/d à Bruxelles.
Est-ce à cause des Dupont/d ?

3. bluedreamer  le 24-10-2012 à 11:23:17  (site)

n'empêche que le coup de pub a dopé les ventes d'armor lux et de la montre herbelin ce week end
c'est l'effet recherché, non ? Sourire1

4. Frank-Marie-THOMAS  le 24-10-2012 à 16:01:03  (site)

Cher bluedreamer,

non, ce n'est sûrement pas l'essentiel.
Ou alors il va falloir à présent qu'il fasse autant de photos que de produits à promouvoir; je vous laisse imaginer...

 
 
 
posté le mercredi 17 octobre 2012

Encore Peillon !

Le ministre de l'Education Nationale, Vincent Peillon, n'a pas fini de faire parler de lui.


Depuis de longues années déjà ses "camarades" du Parti Socialiste se méfient de ses palinodies et alliances à géométrie variable.

Ce monsieur évidemment doué et brillant semble posséder - il n'est pas le seul, mais chez lui cela se voit un peu trop - un ego que ne parviennent pas à tenir en respect ni la simple raison, ni la discipline de groupe qu'implique la participation à un gouvernement.

Il fait partie de cette catégorie d'individus qui ne supportent pas de rester plus de quelques semaines sans être l'objet de l'attention des autres, quel que soit le moyen pour y parvenir.

Entre autres épisodes on se souvient de son retrait au dernier moment d'une émission de télévision animée par Arlette Chabot et de la façon dont il s'était couvert de ridicule en demandant la démission de celle-ci.( voir article joint)

Le voici, brûlant à nouveau de l'irrépressible besoin de faire parler de lui, qui lance une bombe en se déclarant favorable à la légalisation de l'usage du cannabis !

De la part de n'importe quel ministre d'un gouvernement dont la position officielle est contraire à cette légalisation, sa sortie serait déjà inacceptable.

Venant du ministre de l'Education Nationale, en charge de la formation culturelle et morale de la jeunesse de notre pays, c'est proprement impardonnable et honteux.

Et c'est ce même monsieur qui veut réintroduire les leçons de morale à l'Ecole !

  

 


Commentaires

 

1. Jahylya  le 17-10-2012 à 18:14:18

Bonsoir Frank ..

C'est une belle cacophonie générale .. sans pour autant regretter Sarko ..mais on peut réellement se poser des questions quant à la valeur morale de certains ministres ..!

Leur comportement est déroutant .. je crains fort que la France est sur une mauvaise pente .. une peau de bananes .. nous allons direct au casse-pipe ..!!

Nous avions un président hyper actif à vouloir gérer et diriger notre pays à lui tout seul .. Fillon n'étant que l'ombre de lui-même .. puis changement ??
JM Ayrault sans poigne et sans autorité dans son équipe de polichinelles ..avec un président actuel qui laisse braire ..sourires aux lèvres martelant ses discours saccadés comme si tout était réglé à coups de baguette magique ..

Bof .. ça ira mieux demain ..!

Je regrette les belles allocutions de Jacques Chirac .. cet homme me fascinait par sa manière de s'exprimer ..quelle prestance ..comparée à celle de ses 2 successeurs ..!!

Je reste très sceptique et pessimiste pour les 4 ans à venir ..

Pourtant .. à écouter les médias .. il y aurait une éclaircie dans le ciel européen .. mais la France n'est pas l'europe ..

Wait and see ..
à la prochaine

 
 
 
posté le lundi 15 octobre 2012

Quelques précisions utiles sur le mariage homosexuel.

Depuis qu'il est question du mariage homosexuel, le blabla va bon train...


Chacun pond son petit avis, éructe son petit commentaire, sans y rien connaître, bien souvent, et sans prendre la peine de remonter à la source, c'est à dire au texte de la loi.

De quoi s'agit-il, enfin ?

D'autoriser l'union conjugale entre deux personnes âgées de plus de 18 ans, libres et consentantes.

A moins de polluer la loi civile par des considérations privées d'ordre moral, philosophique ou religieux, on ne voit pas ce qui pourrait être objecté à une telle disposition de la Loi.

Or il se trouve que dans notre République laïque ces considérations ne doivent pas interférer avec la Loi, par essence publique.

Les prétendus défenseurs de la laïcité, plus ou moins nouvellement convertis, feraient bien de s'aviser de ce que j'affirme là. Cela leur éviterait de se donner le ridicule de ne défendre ce magnifique patrimoine de la République Française qu'à condition que celui-ci convienne à leurs croyances privées !

Donc le mariage ouvert à tous comprendra le droit à l'adoption, bien sûr. C'est une excellente chose, parce que, quoi qu'en disent ses détracteurs, c'est une chose naturelle.

Il permettra aussi d'ouvrir au conjoint survivant le droit à une allocation de veuvage ou à une pension de réversion ( selon qu'il ou elle aura moins ou plus de 55 ans ), droit que le PACS ou le concubinage déniait jusqu'à présent, on ne sait pourquoi.

En adoptant - à une très large majorité j'espère - cette loi équitable et juste, notre Parlement s'honorera et relèguera à la poussière du passé les réticences frileuses et mesquines des uns et des autres, Barbarin en tête...

 


Commentaires

 

1. Jahylya  le 15-10-2012 à 14:23:51

Bonjour Frank ..

J'ai lu avec grand intérêt ton article ..!

Que deux personnes de même sexe vivent ensemble .. parfait ..
mais qu'ils veulent se marier juste pour
« le droit à une allocation de veuvage ou à une pension de réversion » ..
donc in fine pour une question d'héritage et de succession .. je suis contre ..!

Pourtant .. je suis tolérante .. chacun fait de son cul ce qu'il veut ..
hommes .. femmes .. couples échangistes .. cela m'est complètement égal ..
pour moi .. le mariage est une chose sacrée ..
trop grave pour être bafouée ..!

Au risque de te contredire .. trop tard .. c'est chose faite ..
serais-tu dans ce cas .. couple homo sur le point de vouloir te marier ..?

Alors .. je refuse d'emblée l'invitation .. mais je veux bien te faire
parvenir mon cadeau de mariage .. tu vois .. chacun est libre de paroles ..
comme tu dis et de gestes .. d'agir à sa guise sans toutefois dépasser les bornes ..!

Mon époux et moi n'avons pas eu d'enfants .. or ..
l'idée d'adoption ne m'est jamais venue à l'esprit .. c'est peut-être bien
pour cette raison que je me suis engagée bénévolement
dans des missions amplement plus compliquées .. les associations
humanitaires en Afrique ..
Par ce biais ..vois-tu .. ce ne sont pas un .. ni deux .. ni trois enfants
que j'ai sorti de leur misère quotidienne .. mais des dizaines ..
et ne voulant surtout pas être chauvine mais objective ..
depuis toutes ces années ..
je suis sûre que leur nombre se chiffre par centaines ..!

Alors .. tu sais .. le mariage homo pour moi .. c'est un sujet qui
ne me passionne absolument pas ..!

Désolée si mon opinion te paraît d'un autre temps ..
c'est ma philosophie de couple .. c'est-à-dire un homme et une femme ..!
Je tenais à m'exprimer et donner mon avis ( qui ne regarde que moi ) ..

Pour moi .. la messe est dite ..!
Ite missa est ..!

Si tu juges ne pas publier ce com sur ton blog .. je comprendrai parfaitement
ne t'en voudrai pas ..!

Ce sera ton choix ..!

2. Frank-Marie-THOMAS  le 15-10-2012 à 16:17:31  (site)

Chère Jahylya,

Il est évident que deux amoureux ne décident pas de s'unir "pour la pension de réversion".
Cela vaut pour les couples traditionnels comme pour les autres.
Mais il n'en reste pas moins que ces questions matérielles, le moment de la mort de l'un des époux venu, comptent énormément, et qu'on ne voit pas à quel titre les uns en bénéficieraient et pas les autres.
Vous dites, et c'est votre droit le plus strict, que le mariage homosexuel ne vous intéresse pas.
Soit.
Mais vous admettez sûrement que cela intéresse les personnes concernées, ce qui est le plus important.
S'il fallait ne parler que de ce qui intéresse tout le monde, on se limiterait au temps qu'il fait, et encore...

3. Jahylya  le 15-10-2012 à 16:43:46

Frank ..
Pourquoi le vouvoiement ..?
Je n'en demandais pas autant ..

Je supposais que le tutoiement était de mise sur la blogosphère .. justement pour mettre tout le monde sur un même pied d'égalité peu importe nos origines et notre classe sociale ..!

Quant à mon précédent com chez
« VOUS » ... je maintiens ma position .. il est évident que les opinions divergent .. à chacun le droit d'émettre son avis sans retenue .. ne sommes-nous pas dans un pays de liberté d'expression .. pour le moment .. espérons qu'il en sera toujours ainsi ..!

Bonne soirée ... excusez le dérangement ..!

4. Jahylya  le 16-10-2012 à 18:06:05

Bonsoir Frank..

Pas trop déçue ..?
Tu sais .. je viens d'écouter .. c dans l'air avec Calvi .. je ne suis pas la seule à avoir cette opinion .. les avis diffèrent .. je crois qu'il faudrait donner plus de poids au PACS .. pour faciliter l'adoption .. une chose qui semble te tenir à coeur ..

Tu sais ce que je redoute :
Que répondront deux femmes à un enfant lorsqu'il leur posera cette question :

Pourquoi je n'ai pas de Papa ..!
Ou l'inverse :
Pourquoi je n'ai pas de Maman ..?

Je crains pour leur équilibre psychique chez ces gamins ..

Ce genre d'éducation peut laisser des séquelles irrévocables .. crois-moi ..
et < toussa > par égoïsme de certains humains ..

Si tu veux que je stoppe mes allés et venus .. je t'autorise à supprimer ce com .. et je m'éclipserai ..!

Good Luck .. Bye

5. UN TEMOIN  le 18-10-2012 à 09:57:35

Bonjour,
Vous vous présentez comme un mouton blanc,dans ce domaiine.Je n'appartiens pas à votre communauté,loin s'en faut.Mais vous avez laissez dans votre entourage des dégâts dont certains de vos "amis "ont du mal à se remettre.Et pour fuir "ces dégâts" vous vous réfugiez dans les iles.Est ce bien honnête de votre part.Afin de vous remmémorer vos interventions au Conseil municipal du village de "c",votre ancien collègue(RPR) vous traitait de copain cousin,avec l'opposition de gauche.Ce qui me choque c'est que vous êtes toujours le donneurs de leçon,c'est sans doute une déformation professionnelle!.Je doute d'avoir une réponse plausible,peut être je me trompe.

6. bluedreamer  le 18-10-2012 à 21:55:52  (site)

Je comprends le message de Jahylya, nous n'avons pas encore suffisamment de recul pour savoir si l'absence du référent masculin ou du référent féminin aura une conséquence sur l'équilibre des gamins.

7. Frank-Marie-THOMAS  le 19-10-2012 à 08:31:14  (site)

"un témoin" condense en une intervention bourrée de fautes en tous genres toute la mauvaise volonté, la mauvaise foi et la bêtise qui m'ont en effet fait fuir le village de cons.
Il confirme.
Merci à lui.

8. Frank-Marie-THOMAS  le 19-10-2012 à 08:40:59  (site)

@ bluedreamer.

J'entends bien votre argument , que je ne partage pas.
D'abord de très nombreuses études ont été faites depuis déjà longtemps sur l'impact que peut avoir sur les enfants le fait d'être élevés par un seul parent ou par deux parents du même sexe.
Cet impact est nul, et les déséquilibres qu'on peut observer chez tel ou tel sujet n'est que le reflet statistique des déséquilibres qui existent chez certains enfants, quel que soit le milieu familial dans lequel ils ont grandi.
Par ailleurs, sans vouloir polémiquer avec un aussi sympathique lecteur que vous, je ferai remarquer que si l'on attend que toutes les études aient été faites ( quand sera-ce ?), on n'agira jamais.

9. bluedreamer  le 19-10-2012 à 18:28:51  (site)

si des études ont déjà été faites, c'est parfait ( je l'ignorais).
le mariage homosexuel c'est très bien et donc l'adoption dans ce cas-là aussi.

10. Hervé Molla  le 21-10-2012 à 19:57:07

Je ne comprends pas l’opportunité de la question car « le débat sur la mariage homosexuel a été tranché avec l’élection de François Hollande ».
(Anne Hidalgo, Le Talk du Figaro, 19 oct. 2012)

 
 
 
posté le dimanche 14 octobre 2012

Les discours de Dakar

 Le 26 juillet 2007 le président de la République nouvellement élu, Nicolas Sarkozy, exprimait devant les autorités réunies à l'Université de Dakar le regret du retard pris par l'Afrique et en analysait ainsi les causes :

« Les Européens sont venus en Afrique en conquérants. Ils ont pris la terre de vos ancêtres. Ils ont banni les dieux, les langues, les croyances, les coutumes de vos pères. Ils ont dit à vos pères ce qu’ils devaient penser, ce qu’ils devaient croire, ce qu’ils devaient faire. Ils ont coupé vos pères de leur passé, ils leur ont arraché leur âme et leurs racines. Ils ont désenchanté l’Afrique. Ils ont eu tort ».

 

Pourtant, à partir de ces paroles évidemment sans équivoque, on s'est acharné, avec succès, à présenter les propos présidentiels comme une insupportable injure à l'homme noir et au colonisé soumis.

Ah! certes! elles n'avaient sans doute pas la pertinence et la force de ces mots si courageux de François Hollande prononcés il y a quelques heures devant le même public, au même endroit :

« L'Afique est un grand continent qui est en train de devenir un grand continent émergent »

 


 
 
posté le samedi 13 octobre 2012

Pierre DAC

Dites à quelqu'un qu'il y a 300 milliards d'étoiles dans l'univers et il vous croira,

 dites lui que la peinture n'est pas sèche, et il aura besoin de toucher pour en être sûr.

 


Commentaires

 

1. ~~ Irina ~~  le 14-10-2012 à 08:31:15  (site)

Bonjour Frank ..

Elle est tjrs drôle cette blague .. je la connaissais .. pas grave .. on se distrait comme on peut ..

En voilà une autre .. j'ai tout un répertoire .. j'ai pioché dans un calepin de mon conjoint .. un déconneur comme on n'en fait plus .. les deux faisant la paire ..
pire que moi ..!

Essayons de nous amuser si le coeur t'en dit :
copier / coller ... ben oui ..!
*
Proverbe chinois

Un homme perdu dans la forêt trouve la trace d'une maison,
où il est accueilli par un vieux chinois ..
- Je suis perdu, pouvez vous m'héberger pour la nuit ..?

Bien sur, répond le vieux sage, mais à une condition :
- Si vous touchez un cheveu de ma fille, je vous infligerai
les 3 pires supplices chinois connus ..

Ok, répond l'homme, pensant que de toute façon la fille
doit être bien moche et vieille ..

En fait, au dîner, il s'aperçoit que la fille est superbe .. une bombe ..et qu'en
plus elle n'arrête pas de lui faire de l'oeil ..
Mais se souvenant de l'avertissement du vieillard, il préfère s'abstenir
de quoique ce soit ..
Cependant, au milieu de la nuit, il n'en peut plus ..
Il sort de sa chambre et rejoint la jeune fille pour une nuit de galipettes ..
Puis il retourne se coucher en faisant attention de ne pas faire de bruit ..

Le lendemain, il se réveille en sentant une pression sur sa poitrine.
Ouvrant les yeux, il voit un énorme bloc de pierre posé sur son torse
avec une note disant :
-1er supplice chinois :
Grosse pierre posée sur poitrine ..

Le mec, un peu déçu se dit que si c'est ce que le vieux a pu trouver de mieux,
ce n'est vraiment pas terrible. Il prend le bloc, marche jusqu'à la fenêtre
et le balance par-dessus bord ..

A ce moment, il aperçoit une autre note sur la fenêtre disant :
-2ème supplice chinois :
Grosse pierre liée à testicule gauche ..

Pris de panique, il voit le fil liant son testicule gauche à la pierre
qui commence à se tendre ..
Décidant que quelques os cassés valent
mieux que la castration, il saute par la fenêtre ..

En tombant vers le sol, il voit une pancarte posée par terre,
où il y a écrit :
3ème supplice chinois :
Testicule droit lié au pied du lit ..

Moralité:
Qui un jour réfléchit par la quéquette,
le lendemain le regrette ..

Ciao ..!

 
 
 
posté le vendredi 12 octobre 2012

Franz BARTELT, né en 1949.

Si vous n'avez jamais lu cet écrivain ardennais, précipitez-vous pour acheter ses livres.



Une amie d'université, retrouvée après quarante années d'absence, me l'a fait découvrir et depuis je hurle de rire tout seul, le livre à la main.

Commencez donc par le recueil de trois courtes nouvelles paru chez Gallimard, collection Folio et intitulé Une Sainte Fille.

La première, qui donne son titre au livre, commence par ces mots :

« En la voyant, la sage-femme s'était exclamée : " Ça sera une vicieuse, celle-là !

Un univers ironique, voltairien et grinçant où les tares des bourgeois et de la populace sont étalées avec drôlerie.

Continuez votre lecture avec Le Bar des Habitudes, Le Jardin du Bossu et le Petit Eloge de la Vie de Tous les Jours, toujours chez Gallimard-Folio, vous ne le regretterez pas.

 


Commentaires

 

1. bluedreamer  le 12-10-2012 à 12:28:29  (site)

j'ai noté
peut être le trouverai-je à la médiathèque ?

 
 
 
posté le dimanche 23 septembre 2012

Et si Souchon disait vrai ?

   

                              « Abdheramane, Martin, David !

                                    Et si le ciel était vide ? »

 


Commentaires

 

1. Jahylya  le 26-09-2012 à 07:15:19

Bonjour Frank ..

Ton article n'a guère de succès d'après ce que je vois ..!

Tu sais .. quand on aborde des sujets délicats .. les gens n'osent pas trop dévoiler leurs opinions de peur des retombées négatives ..!

Alors .. je prends mon courage à deux mains .. et je me lance ..!

Tu supposes que le paradis est vide ..?

Mais .. non .. tu y trouveras toutes les grenouilles de bénitier .. et autres Marie-Madeleine pleurnicheuses ..sans compter les vieilles filles .. qui n'ont jamais péché ..!

Moi .. perso .. je ne m'y verrais pas .. en allemand il existe un nom bien spécifique pour le séjour au paradis .. " Frohlocken "
c-à-dire .. louer le Seigneur à longueur de journée .. ce serait barbant et ennuyeux pour moi .. déjà que je chante faux ..!
autant aller en enfer .. tu y retrouves tous les joyeux lurons et les lambdas peu scrupuleux de la terre ..des femmes de petit vertu .. les athées ..!!!!!!! et j'en passe et des meilleurs .. ta page de blog ne suffirait pas pour les énumérer tous et toutes ..!

Assez de bla-bla ..

J'arrête la déconnade .. personne n'en est jamais revenu pour nous dire ce qu'il en est après notre mort .. alors .. toutes les suppositions se valent ..!

L'automne s'est installé en Alsace .. au cas où cela t'intéresse .. sinon .. ce ne seront que des paroles en l'air ..!

Cette saison ressemble à la période de notre vie .. ne sommes-nous pas aussi sur la pente descendante ..?

Bonne journée ou soirée .. tout dépend de l'heure de lecture .................;
@ un de ces jours ..!

2. Jahylya  le 03-10-2012 à 17:14:37

Bonsoir Frank ..

Je passais régulièrement chez toi .. j'espère que tout baigne .. sachant ce que je sais ... je n'ose pas trop approfondir la question .. souvent je rencontre des situations pénibles ( santé ) et les gens n'aiment pas en parler .. alors .. motus et bouche cousue ..!

A un certain moment donné .. vu ton silence .. j'ai eu des craintes .. à savoir si j'avais éventuellement gaffé .. si si .. cela m'arrive ..de réfléchir à mon comportement de dérapage pas tjrs contrôlé ..!

On ne peut plaire à tout le monde ..surtout que nous ne nous connaissons que virtuellement depuis peu ..

Je vais attendre ton prochain article pour donner un avis partagé ou pas ..!

Je suis tout comme toi .. une citoyenne libre de paroles .. tout en restant dans le politiquement correct si possible .. femme normale ..!!
à la prochaine Mr Le Prof .. au plaisir de te lire ..

3. bluedreamer  le 05-10-2012 à 11:11:21  (site)

on saura ... le plus tard possible !

 
 
 
posté le jeudi 20 septembre 2012

On a le droit de se moquer des prophètes et des mythes. (2)

Je veux clarifier et développer un peu la dernière phrase du billet précédent.

Lorsque j'affirme qu'il est scandaleux de faire l'amalgame entre le croyant et sa foi, je touche, me semble-t-il au cœur des débats actuels autour des caricatures du prophète Mahomet.

Si l'on s'engage sur ce chemin glissant, plus rien, bientôt, ne sera permis dans notre belle République laïque.

J'ai le droit de critiquer ou de ridiculiser la chasse,la corrida,  la pêche à la ligne, la collection des boîtes de camembert , le percing, le rap, l'écologie, etc.

En revanche je tombe sous le coup de la loi si j'attaque en tant que personnes, les adeptes de ces différentes activités.

De la même manière et pour les mêmes raisons, je suis tout à fait fondé à tourner en dérision les dieux, prophètes et gourous, Allah, Jehovah, Mohamed, le Christ, Krishna, Khali, Mazda, Vulcain, Gabriel, Marie, Sainte Gudule, le Serpent à plumes, les croyances abracadabrantes qu'ils ont véhiculées, à critiquer, même violemment, les malheurs causés par les religions depuis tant de siècles.

C'est un abus inadmissible que de prétendre que ce faisant j'insulte leurs sectateurs.

Bernard Pivot, invité du journal télévisé hier, a très sagement dit ce qu'il fallait sur ce sujet.

Pour lui, puisque la loi française ne le défend pas, cette critique satirique est permise et ne doit sous aucun prétexte de prétendue opportunité, être prohibée.

Un dernier mot : les imams, prêtres et autres rabbins intervenant jusqu'à plus soif sur les ondes depuis 48 heures, disent tous la même chose.

C'est logique : ils tiennent des stands différents, mais dans la même foire.

Que disent-ils ?

Que les journalistes sont libres, MAIS que le moment est mal choisi.

Il ne le sera jamais, si on les écoute, et c'est pourquoi il faut continuer à parler et dessiner comme on l'entend.

  

 


Commentaires

 

1. jean26  le 20-09-2012 à 07:56:21

"Il faut qu'il y ait dans une société démocratique quelques personnes qui n'aient pas à se préoccuper des conséquences" de l'usage de la liberté d'expression "Vincent Peillon"

2. Jahylya  le 23-09-2012 à 14:28:13

Bonjour Frank ..!

Ai-je eu une hallucination ou vu un mirage sur ton blog ..?

Il m'a semblé entr'apercevoir qques images de femmes en Burka ..!
Puis .. Pschittt .. disparues ..!

Une histoire sans paroles .. et je me suis donnée la peine de t'en trouver une autre qui serait en mesure de te plaire .. si tel devait être le cas .. je n'ai pourtant pas bu la moindre goutte d'alcool et n'ai pas fumé de joints .. ( hi hi hi ) ..

Tu vas bien en ce début d'automne ..?

Mais ou donc or ni car .. ai-je la tête ..? .. à la Mâââtinique .. c'est le début du printemps ..!!!

ça bourgeonne dans tous les coins chez toi .. là-bas .. la sève monte ..elle monte .. Maman ..!
ça me rappelle la chanson de Gilbert Bécaud .. je ne me souviens plus du titre .. je suis sûre que tu la connais ..!

Hier soir à la TV j'ai regardé Laurent Gerra .. ouais .. faut aimer .. à défaut d'autre chose .. des séries bidons .. il a tapé grave sur François Hollande et sa compagne .. pour ne pas dire qu'il les a ridiculisés .. j'ai bcp d'humour .. mais là .. je crois bien qu'il ( Gerra) a dépassé les bornes .. on peut se moquer .. mais avec modération ..!

Moi .. perso .. je ne suis pas raciste pour un rond .. ma famille est multi-raciale ..
de toutes les couleurs .. pas encore de Schtroumpfs bleus .. ce qui ne saurait tarder ..cela viendra tôt ou tard avec les recherches scientifiques et les manipulations des gènes ..!

Finalement .. je suis contente d'avoir l'âge que j'ai .. les nouvelles technologies m'effraient .. l'on sait où elles commencent .. mais jamais où elles s'arrêteront ..!

Voili .. voilou .. ce fut mon speech du jour .. sans plus .. à lire ou à supprimer .. c'est comme tu veux ..!

Hasta la Vista .. Auf Wiedersehen ..

ci-joint la fameuse image .............!
en 2 exemplaires .. faut voir laquelle passe .. tu acceptes les images ou pas ..?
..................................................
Image and video hosting by TinyPic
..................................................
http://i50.tinypic.com/30cponc.jpg
..................................................

 
 
 
posté le mercredi 19 septembre 2012

On a le droit de se moquer des prophètes et des mythes.

L'époque, hélas, est à la censure.

Oh ! certes, on a le droit de tout dire, mais à condition - comme dans le fameux monologue de Figaro - de ne pas remettre en cause les dogmes en cours : développement durable, attitude "éco-responsable", respect des croyances, et tout ce bric-à-brac moralisateur dans lequel les esprits les mieux faits s'empêtrent.

Charlie-Hebdo a évidemment bien fait de provoquer les fanatiques religieux.

 

 

 

 


La laïcité dans laquelle nous avons le privilège de vivre n'est pas un état naturel qui survivrait spontanément, sans qu'on le défende. Il faut en tester régulièrement l'efficacité pour le maintenir en forme.


Les bredouillis de Jacques Chirac expliquant, en son temps, que "certes il y a en France la liberté d'expression, mais qu'il y a des limites...", les pitoyables et lâches propos de Jean-Marc Ayrault appelant chacun à la "responsabilité" la stupide et répugnante intervention de Laurent Fabius sur la nécessité de ne pas "jeter de l'huile sur le feu" appelant chacun à "mesurer sa responsabilité" ou les foireuses "mises au point "des "responsables" religieux catholiques, juifs et musulmans sont les diverses facettes d'une même réalité dangereuse et repoussante : la capitulation à peine voilée devant les oukases religieux.


Je suis athée; je respecte les croyants en tant que personnes, mais je revendique hautement le droit de me foutre de leurs dieux inventés, de leurs mythes grotesques et de leurs prophètes nauséabonds.

Oser faire l'amalgame entre croyant et croyance est une escroquerie intellectuelle qui assassine la liberté.

 


 
 
posté le dimanche 16 septembre 2012

Holà, Barbarin ! (2)

Un fidèle et pertinent lecteur me communique les denières folies du père Barbarin, Primat des Gaules, pour le malheur de ces pauvres lyonnais, si sages et si réservés.

Dans une toute récente interview où il était invité à donner son avis sur le projet d'autorisation du mariage entre deux personnes du même sexe, il s'est brusquement laissé aller, avec une gesticulation légèrement hystérique bien peu concordante à l'habituelle componction des prélats, à des propos insultants et pour tout dire, un peu fous.

J'ai vu depuis, comme des millions de téléspectateurs, cette incroyable séquence.

Au delà d'une envie de rire devant les pitreries de ce cardinal énervé, j'en ai eu froid dans le dos rétrospectivement en imaginant ce qu'un tel excité aurait pu faire comme dégâts s'il avait vécu aux temps de la toute puissance de l'Eglise, et de la "Sainte Inquisition" !

Or donc, ce monsieur tout en rouge et tout rouge a osé dire que si le mariage homosexuel était légalisé, on verrait bientôt des "couples" à trois ou à quatre, et que l'inceste ne serait plus un crime...(*)

Il y a à Lyon un hôpital psychiatrique célèbre, le Vinatier.

Qu'on y accueille donc ce fou de Dieu avant qu'il ne participe au prochain conclave et qu'il ne devienne - sait-on jamais - le prochain pape !

(*) Encore une fois notre ministre de l'Intérieur et des Cultes, assez ferme en ce qui concerne les manifestations publiques de l'Islam radical, aurait dû intervenir pour remettre le prélat à sa place.

Il est vrai qu'il y faudrait un peu de courage électoral...

                                          
 
 


Commentaires

 

1. jahylya  le 19-09-2012 à 15:03:31  (site)

Bonjour Frank..
Eh bien .. te voilà bien remonté contre ce pauvre homme d'église ..!
En effet .. il aurait dû réfléchir avant de s'exprimer .. mais .. au fond .. ne lui jetons pas la pierre .. il n'a pas tout à fait tort ..!
Les penchants sexuels des individus ne m'intéressent pas .. pourtant certains sont contre ma nature ...!

Je préfère la compagnie des hommes à celles des femmes ..!
Suis-je une femme normale ..?

Ce mot revient souvent dans les langages .. des médias ..!

Je suis croyante ( catholique) mais pas pratiquante ... mon époux étant d'une autre confession .. ce qui n'empêche que je respecte sa Sainteté Le Pape .. même si ses convictions et visions de la société actuelle sont dépassées ..!
Sais-tu que je suis née le même jour que Benoît XVI ..
<< Ach du meine Güte .. der Gnädige Papst .. Joseph Ratzinger ...??? >>

avec décalage de plusieurs années ..!

Je ne me retrouve pas dans ses idées archaïques ... à chacun son temps et son point de vue ..!

Que pasà sur ton blog ..?

Tes amis te bouderaient-ils ..?
Idem chez < Bibi > .. mon franc-parler fait fuir les chimères ...!

Je suis de retour .. en piteux état .. je me suis froissé un muscle du bras .. ( en écharpe ) .. pour une fois .. j'ai le soutien de mon conjoint pour appuyer sur la gâchette du PC > ( PAN ) pour t'envoyer ce com ..!
A part ça .. RAS .. tout baigne ..!
Salut la Mâââtinique ..........

 
 
 
posté le vendredi 14 septembre 2012

Tout fout le camp !

Les lamentations sur le thème de "tout fout le camp" sont un lieu commun de la rhétorique polémique, vieux comme l'humanité. Notre époque s'y adonne avec volupté. Un crime, une gifle, un braquage, un règlement de compte, un accident, même, et le chœur des pleureuses entonne ses mélopées...



Du temps d'Hésiode et d'Homère, il y a 27 siècles, les sages brossaient déjà un sombre tableau des moeurs de leur temps.
Cicéron, il y a 21 siècles, regrettait les temps vertueux de l'ancienne Rome, Properce chantait mélancoliquement la décadence de la Ville ; un siècle plus tard, c'est l'époque de Cicéron qui paraissait un âge d'or...

Il y a trois siècles Fénelon condamnait les changements qui l'inquiétaient, et Voltaire, impertinent et joyeux, répliquait :


                 "Regrettera qui veut le bon vieux temps...
                  Moi je rends grâce à la nature sage 
                 Qui pour mon bien m'a fait naître en cet âge
                 Tant décrié par nos tristes frondeurs...
                 Oh ! le bon siècle que ce siècle de fer !"

                                                Vive Voltaire !

 


Commentaires

 

1. pierre couranjou  le 30-09-2012 à 10:27:57

Cher Monsieur,

J'ai pensé à vous en entendant notre ministre du logement qui reprochait à un député de l'appeler :"Madame LE Ministre" ; elle a précisé qu'étant une femme, on devait lui dire LA Ministre !!
"Tout fout l'camp", non ?
Ce que c'est que de recruter des ministres analphabètes...

Bien cordialement

 
 
 
posté le mercredi 12 septembre 2012

Et si on tondait Bernard Arnault ?

L e grand dirigeant d'entreprise qu'est Bernard Arnault vient d'être l'objet tour à tour d'un lynchage médiatique et d'une réhablitation en urgence.


On lui a reproché, sans prendre la peine de l'entendre, de vouloir adopter la double nationalité franco-belge. Il n'est pas de députaillon ou de petit ministre qui n'ait jugé bon de mêler sa voix au concert de criailleries indignées, au nom des valeurs de la mère patrie ...

Quelle étrange position, pour un esprit éclairé et moderne, de se claquemurer à cette étroite vision de la "patrie" et du "patriotisme " qui, naguère, causa tant de moqueries à la pauvre Ségolène Royal !
Quelle horreur, en effet que de vouloir adopter une double nationalité à l'intérieur même du cœur de l'Europe historique !
Sans s'enquérir plus avant des raisons stratégiques qui ont pu y conduire ce grand capitaine d'industrie, le chœur des aigris entonne le chant de la calomnie, obligeant le président à rectifier le tir dès lors qu'on eut entendu ce que l'intéressé avait à dire sur sa situation fiscale.
Ce n'est pas tant à Pétain que, comme certains, j'ai envie de me référer, mais à l'attitude ignoblement moutonnière de ceux de nos concitoyens qui, tels les épiciers de "Au Bon Beurre", ont fait, durant l'occupation, la calamiteuse démonstration de leurs frustrations jalouses, de leur goût de la mise en accusation sans preuves et de leur cruauté tranquille.


Et si on tondait Bernard Arnault en place publique ?

 


Commentaires

 

1. jahylya  le 14-09-2012 à 09:07:28  (site)

Bonjour Frank..
Ton article me fait pouffer de rire ..!
La guerre de 39/45 est loin..s'il fallait aujourd'hui tondre tous les déserteurs et cocus ..cela en ferait des chauves en France ...
Cela fait des décennies que je couche avec l'ennemi hihi ... mon époux ...et je ne me verrais pas tondue ...
Je mériterais plutôt une décoration .. telle qu'une médaille d'endurance ...!
Tu as bon moral ... c'est ce qui compte ....laissons les sujets qui fâchent de côté ....elle n'est pas belle la VIE ..????

@ BIENTOT .......♡♡ Irina ♡♡

 
 
 
posté le dimanche 09 septembre 2012

Le quart d'heure de Hollande

Pauvre président ! Pauvre France !

Donc au journal télévisé de 20 heures aujourd'hui sur TF1, le président de la République a attendu un bon quart d'heure que les rubriques des chiens écrasés soient passées pour intervenir.

A quelle misère ne réduit-il pas la présidence et le pays !

S'imagine-t-il qu'en dévalorisant ainsi cette éminente fonction il sera le président "normal" qu'il pense que les Français désirent ?

En se ravalant lui-même au rang de simple intervenant ne comprend-il pas à quel point il est dans l'erreur ?

Sa médiocre personne m'indiffère.

Mais je lui en veux de ridiculiser la France. 

 


Commentaires

 

1. jean26  le 09-09-2012 à 21:42:36

Il nous demande deux ans pour redresser la France mais le France va ce redresser sans lui.Sa prestation de ce soir à été lamentable et Claire Chazal pour une fois à la hauteur

2. jahylya  le 10-09-2012 à 07:27:32  (site)

Bonjour Frank ...

Tu n'es pas tendre avec notre président actuel j'en déduis que tu as voté pour Nico l'Excité de Nagy Bocsa.....
Je te propose d'attendre la fin du mandat de Hollande pour juger...laissons le temps au temps....

Désolée ...les avis sont partagés.....
Bonne journée........♡♡♡♡♡♡♡♡

3. Frank-Marie-THOMAS  le 10-09-2012 à 10:19:41  (site)

Jahylya, en effet je suis extrêmement dubitatif sur les qualités professionnelles et humaines de ce personnage.
Mais si tu me fais l'honneur de remonter un peu dans ce blog, tu verras que Sarkozy n'était pas non plus mon idéal.
En 2007 j'ai voté Bayrou et Royal, en 2012 je n'ai pas voté du tout.
Quoi qu'il en soit mon billet porte sur son attitude hier soir, que je juge indigne et inepte, tout comme je l'aurais jugé d'un autre président que celui-ci.
J'essaie d'être et de demeurer un esprit libre.

4. jahylya  le 10-09-2012 à 14:18:52  (site)

Re-Bonjour....
Frank..je vais te paraître invasive ...mais sans vouloir t'offenser..je n'aimr pas les gens qui n'accomplissent pas leur devoir élrctoral pour venir critiquer par la duite les personnes élues ...!!!
Je comprends que l'on puisse avoir un empêchement le jour J ...avec raisons valables...pourtant laissons venir ...qui vivra ..verra...
Perso..l'ancien pantin 《 Bling-Bling》mre tapait sur le système ...la France y a bien laissé des plumes...n'ayons pas la mémoire courte avec la perte du AAA...
pour cause de mauvaise gestion du pantin désarticulé.....

5. Jahylya  le 11-09-2012 à 07:27:18

Bonjour Frank....
Je viens te présenter mes excuses pour les fautes defrappe ...pas évident avec un petit clavier de Smart.....
Je crois que je ferais mieux de laisser tomber ....
à bientôt 《 at home》sur mon PC....

S A L U T ....Mr le Prof de Français/Latin...
il me semble l'avoir lu chez toi en fouillant vaguement parmi tes articles antérieurs.....

Voilâ les dernières NEWS du jour......

♡♡♡ Irina/Jahylya ♡♡♡

 
 
 
posté le samedi 08 septembre 2012

Ma chère Martinique

Plage du Carbet

Fort de France

Tartane

Tartane

Articles liés
Martinique 2017 (1)
 


Commentaires

 

1. Jahylya  le 08-09-2012 à 15:06:03

Bonjour Frank...
Je suis heureuse de lire que tu te plais à la Martinique ...pour le moment j'ai encore une 15zaine de jours à passer dans Les Landes ...il y fait un temps splendide..
j'appréhende le retour en Alsace..je t'envoie ce com via mon Smartphone....à ....bientôt....
ton amie du 67........

 
 
 
posté le vendredi 07 septembre 2012

Sacrés jésuites !

J'achève la lecture des deux tomes du Journal d'un voyage fait aux Indes Orientales de Robert Challe, publié dans l'excellente collection le Temps Retrouvé, au Mercure de France.

Ce journal détaille jour par jour les actions et les pensées de son auteur, embarqué dans une longue expédition en Extrême Orient entre 1690 et 1691.

Challe est précis, exact et véridique. Bien avant les ethnologues, ses descriptions des mœurs et des rituels des populations visitées sont méthodiques et impartiales.

Cet esprit des Lumières avant l'heure porte aussi un jugement lucide et sévère sur les comportements des missionnaires, notamment des jésuites.

Il dit et prouve par les faits que ces dignes représentants de la Compagnie de Jésus, dont l'activité avouée est de convertir les paiens au christianisme, se signalent en réalité par leurs vilains comportements et par leur goût du lucre.

A ce propos il raconte une anecdote croustillante et qui peint bien l'état d'esprit de ces bons pères : à Pondichéry, comptoir français de l'inde, les savetiers s'étaient fait une spécialité des chaussures à hauts talons pour les hommes, comme on les portait à cette époque.

 

« les talons en sont de bois, ce bois est recouvert de cuir noir ou d'une autre couleur, au choix de celui qui se fait chausser.»

 Les jésuites, adonnés pour leur profit personnel au trafic de diamants et de pierres précieuses, s'avisèrent qu'il y avait là un moyen de faire passer discrètement en Europe tous les trésors de Golconde...

Ils commandèrent donc à un artisan des chaussures dotées de talon de métal creux, recouvert, comme les autres de cuir et s'en servirent comme de cachettes pour dissimuler leurs trésors.

L'affaire en elle-même serait assez grave, venant d'ecclésiastiques censés représenter le Christ et renoncer aux richesses de ce monde.

Mais voici comment Challe termine son édifiant récit :

Les jésuites, dont Pascal un peu plus tôt avait déjà dénoncé l'hypocrite casuistique, la "restriction mentale" et la fameuse "direction d'intention", laquelle justifie par des arguties insupportables les crimes les plus contraires à la religion, poussèrent le cynisme à son comble en déclarant :

 « nous foulons aux pieds les richesses des Indes.» 

Et Challe de conclure qu'il n'y a donc pas de faute à leurs yeux, puisqu'à mots couverts, ces bons pères disent la vérité...

 


Commentaires

 

1. ABB  le 07-09-2012 à 16:17:44

Cher Franck,
D'abord , te remercier de tes pensées pour les "jeunes collègues" dont je partage toujours l'envie ,voire l'exaltation dans la pratique de notre beau métier .
Ensuite , te dire , que je pense à toi devant cette nouvelle épreuveque ton blog annonce et que je t'espère bien entouré et plein de courage .Tes chers auteurs te soutiennent-ils ?
Enfin , te remercier de la lecture de Challes ; du coup je me replonge dans les Illustres Françoises .
Amitiés
Aline

2. Hervé Molla  le 10-09-2012 à 12:18:04

Comme quoi il est possible de pratiquer tout à la fois un certain goût du lucre, un amour de Jésus-Christ et un humour tout aussi certains ; sachant que c'est l'humour qui sauverait le monde.

 
 
 
posté le lundi 03 septembre 2012

Sans moi !

Rendez-vous compte !

La première rentrée scolaire dont je suis absent depuis 1951 !

61ans ...

Car nous autres, enseignants, traversons toute une vie le cartable à la main, sans rupture, au fond, entre le temps des études centripètes et celui des études centrifuges, les unes alimentant les autres.

En ce jour à la fois serein et discrètement mélancolique, je ne peux pas ne pas un peu envier les jeunes professeurs qui commencent.

Je leur souhaite, à tous, de rester enthousiastes jusqu'au dernier jour de leur carrière et ainsi d'être utiles à leurs élèves, de les rendre heureux d'apprendre, de comprendre, de sentir.

Que peut-on faire de plus beau ?

 


Commentaires

 

1. cyndirella  le 03-09-2012 à 16:51:47  (site)

Bonjour Frank

Il y a une fin en toute chose, Une génération qui part ,et une autre qui arrive, J'ai peure de la dérive
Amicalement ,Danielle

2. Pierre COURANJOU  le 05-09-2012 à 08:11:58

Cher Monsieur,
Le temps qui passe, et qui -vous le savez- sur chaque ombre jette une ombre plus noire, n'épargne personne. Je lis votre nostalgie de rentrée, et je me dis que voici ma dernière rentrée. Je déserterai l'an prochain, ne voulant pas user les jours qui me restent à des tâches qui me sont devenues peu à peu étrangères. Qu'il y a loin de l'enthousiasme du jeune chef d'établissement que j'étais ! Je me représentais la fonction comme une direction d'orchestre ! Je ne fais qu'ajuster des moyens insuffisants à des programmes parfois absurdes !
Cette nostalgie vient, comme disait Chateaubriand, de la connaissance des choses : elle est rédhibitoire. Je laisserai donc plus tôt que prévu les délices de la "gestion" à d'autres plus vaillants.
Allez, je parle sans cesse de moi, pour citer encore Chateaubriand. J'espère que cela vous aura distrait un peu.

Bien amicalement

Pierre COURANJOU

3. Frank-Marie-THOMAS  le 05-09-2012 à 12:44:09  (site)

Cher Monsieur le Proviseur,

Je suis comme vous sensible aux atteintes du temps et à l'ususre des choses.
Mais la mélancolie - et celle, si artistique de Chateaubriand en est un merveilleux exemple - n'exclut pas une sorte de plaisir d'elle même.
Lorsqu'on a la certitude d'avoir tout épuisé, il nous reste encore à goûter ce plaisir particulier du renoncement et de la paix qu'il apporte.
Ainsi, la vie vaut toujours d'être vécue, croyez m'en.

 
 
 
 

Ajouter un commentaire

Pseudo : Réserve ton pseudo ici
Email :
Site :
Commentaire :

Smileys

 
 
 
Rappel article
 
 
Per tenebras nitent